Dans la zone privée de l'hippodrome de Chantilly lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016.


info
×



Après ma série "Journal I" sur une course à Pornichet, je me suis interessée un peu plus à l'univers des courses et notamment à son public régulier. Auteuil, Maison-Lafitte, St-Cloud, Chantilly, je commençais à rencontrer les mêmes personnes et à m'intégrer à cette communauté. Ce public m'avait accepté et me laissait les prendre en photo, de plus en plus près. Je les ai également découvert. J'ai appris que les femmes et les hommes ont des rôles bien précis et différents dans le carré VIP. Les femmes se montrent, jouent avec les photographes car elles sont là pour exister, pour qu'on les voit. Les hommes sont entre eux, parlent argent et victoires, ils se congratulent.


Ce qui m'a le plus marqué,  c'est cette barrière physique et morale entre le grand public et eux. Eux, les propriétaires, les riches, les mondains, les réguliers, eux. Ils ont des espaces privatisés clairement identifiés et sont séparés du grand public par des barrières. Cette démarcation sociologique m'a absolument étonnée par son évidence. Alors, que je pense, cela est devenue très banal dans un hippodrome. Et c'est cela que j'ai voulu retranscrire dans mon reportage : ils sont de l'autre côté de la barrière. Mais pourquoi sont ils de l'autre côté ? Et finalement, ce n'est pas nous autres qui sommes séparés d'eux ? 


Certaines photographies montrent l'effervescence des courses, la victoire, l’excitation, l'attente, les attitudes féminines qui me répondent et parfois, je les surprend dans leur solitude. La femme parmi les hommes, l'homme seul en pleine réflexion, l'homme et son argent, l'homme et son journal... Il y a la personne dans le groupe, et la personne seule avec soi-même. 


Je cherche encore à comprendre ce public qui me passionne tout autant qu'il me questionne sur sa façon d'être.


Série en cours...


Leica M6 / TX400

Hippodrome de Chantilly. Les femmes sont souvent accompagnées. 

info
×

Hippodrome de Chantilly lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016. 

info
×

Hippodrome d'Auteuil, espace privé pour les propriétaires. 

De la vitre on peut voir directement le rond de présentation.

info
×

Hippodrome de Chantilly, lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016.

info
×

Hippodrome d'Auteuil, espace privé. Une barrière me sépare d'eux et m’empêche d'être plus prés. 

info
×

Dans la plus haute zone privée de l'hippodrome d'Auteuil. La tribune est située devant la ligne d'arrivée, la hauteur est telle que l'on voit parfaitement les coureurs. 

info
×

Hippodrome de Chantilly lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016.

info
×

Hippodrome d'Auteuil, lors de plus petites courses moins médiatisées. 

info
×

Zone privée de l'hippodrome d'Auteuil. Un jeune homme, journal des courses en main et montre au poignet regarde la course aux jumelles. Les accessoires fondamentaux des courses.

info
×

Zone privée de l'hippodrome d'Auteuil. 

info
×

Hippodrome de Chantilly lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016.

info
×

Hippodrome de Chantilly lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016.

info
×

Hippodrome de Chantilly lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016.

info
×

Hippodrome de Chantilly lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016. Un homme recompte son argent par liasse de billet qu'il tient dans la bouche. 

info
×

Zone privée de l'hippodrome de Chantilly lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016. Une barrière me sépare d'eux. 

info
×

Hippodrome de Chantilly lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016.

info
×

Hippodrome d'Auteuil, espace privé. Une barrière me sépare d'eux et m’empêche d'être plus prés.

info
×

Hippodrome de Chantilly lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016.

info
×

Hippodrome de Chantilly lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016.

info
×

Hippodrome de Chantilly lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016.

info
×

Hippodrome de Chantilly lors du prix Qatar Arc de Triomphe 2016.

info
×
Using Format